Les collections Hamilton en ligne

février 24, 2009
La Hamilton Field Officer

La Hamilton Field Officer

Hamilton, l’horloger préféré des stars du cinéma américain, propose principalement deux grandes gammes de montres. Il y a bien sûr la Khaki, montre symbolisant les différents corps de l’armée, telle que la Khaki Aviation au look futuriste, ou la Khaki Field évoquant la terre et le désert, avec de superbes tonalités beige (modèle ci-joint).

L’autre collection majeure est la Jazzmaster, au look beaucoup plus urbain, telle que l’Open Secret, les Jazzmaster rectangulaires ou encore la Open Heart.

=> Montres Hamilton en ligne


Les montres Hamilton

février 13, 2009

une des premières montres hamiltonIntéressons-nous aujourd’hui à une marque de montre plus que centenaire, la Hamilton née en Pennsylvanie en 1892. Moins répandue  sous nos latitudes, la naissance d’Hamilton Watches est liée aux chemins de fer aux Etats-Unis, qui mandatèrent différentes manufactures horlogères pour réaliser des montres de précision, afin d’éviter des accidents. Saisissant cette opportunité phénoménale en terme de publicité avec 37 autres entreprises, Hamilton réalisera une partie des Railroad Watches, baptisée Hamilton Railways Special. En 1915, les fabricants agréés seront limités à 8 marques, dont Hamilton.

Dès la Première Guerre mondiale, Hamilton obtiendra un autre partenariat de poids: l’armée américaine, en devenant leur revendeur officiel et en équipant les soldats se battant dans les tranchées. La Seconde Guerre Mondiale verra l’arrêt de la production de montres chez Hamilton Watches ; la raison: une forte demande en chronomètres et chronographes pour l’armée de terre et la marine, vitaux à l’effort de guerre.

La seconde partie du XXe siècle verra Hamilton innover une nouvelle fois avec la création de la première montre électrique réalisée, fonctionnant avec une pile, appelée Ventura. Puis, en 1970, ce sera au tour des montres numériques, avec la production des toutes premières montres bracelet à affichage numérique.

Les décennies récentes verront une intensification des partenariats entre Hamilton et Hollywood, et une stratégie de « product placement » agressive, se traduisant par des apparitions dans les films Fight Club, Men in Black, l’Arme Fatale ou Independence Day.